L’amélioration esthétique et fonctionnelle des parties génitales

La chirurgie intime en Tunisie devient de plus en plus populaire pour les femmes ainsi que les hommes. Les patients cherchent l’amélioration de l’apparence des parties génitales ainsi que leurs relations sexuelles en  recourant au l dernières techniques de la chirurgie intime.

Zoom sur les principales techniques de la chirurgie intime de la femme

Chirurgie esthétique intime pour femmes: rajeunissement labial

La labioplastie en Tunisie est une technique de la chirurgie esthétique des parties intimes féminines qui modifie la taille ou la forme des lèvresentourant le vagin. Généralement la procédure permet de réduire la taille des lèvres hypertrophiques ou de corriger une asymétrie entre elles afin de retrouver le confort pendant les rapports sexuels et autres activités physiques.

Par ailleurs, si la femme souffre un surpoids qui affecte la zone intime, la lipoplastie vulvaire permet d’éliminer l’excès des tissu adipeux sur et au-dessus de l’os pubien. Par la technique d’une mini-liposuccion.

La pénoplastie pour corriger les séquelles de la circoncision

Suite à une circoncision, la partie inférieure du pénis,  attachée au scrotum, est soulevée. En conséquence, une toile se forme et le tissu scrotural s’attache à la partie inférieure du pénis. Les hommes souhaiteront peut-être corriger la sangle penoscrotal car elle peut rendre le pénis plus court que la longueur réelle.

C’est une technique chirurgicale par laquelle les volets de la peau sont mobilisés pour les allonger. Pour la sangle penoscrotal, le défaut est causé par un manque de peau sur le dessous du pénis, l’intervention libère et allonge cette peau, ce qui rend le pénis plus long et non relié au scrotum.

La chirurgie esthétique des parties génitales masculines permet d’associer une pénoplastie d’allongement à une pénoplastie d’agrandissement pour améliorer  la circonférence du pénis.D’ailleurs, il est aussi possible de parfaire les résultats en augmentant le volume du gland grâce à l’injection de l’acide hyaluronique dans la couche superficielle de la peau du gland.